Flash-Info

Insécurité à Conakry : un journaliste dit avoir échappé à un enlèvement

Le journaliste freelance, correspondant de l’émission couleurs tropicale sur RFI en Guinée,  Aly Bongo Leno affirme avoir échappé de justesse à une tentative d’enlèvement dans son quartier à Taouya dans les environs de  1heure du matin, heure locale.

Sur les circonstances, le journaliste explique : «Je revenais de fougou fougou, (un lieu de loisir, au centre-ville de Conakry, Ndlr) pour suivre le show des espoirs de Coronthie dans la nuit du dimanche au lundi dans les environs de 0h 40mn heures locale. C’était en compagnie d’un ami que j’ai raccompagné jusqu’au niveau du supermarché le Mackity, non loin de là. Je suis ensuite monté à bord d’un taxi direction ma maison. Arrivé à Taouyah, en banlieue, je suis descendu au carrefour du cinéma Rogbanè. J’ai vu qu’il y avait le courant dans mon secteur, donc je voulais marcher juste pour tirer un peu les jambes. Il était 1h 11 mn», a ainsi entamé notre confrère Aly  Bongo Leno.

 Et de renchérir : «Après une vingtaine de mètres avant les rails, j’ai entendu le ronflement d’une voiture et il a accéléré tout d’un coup en montant vers ma direction. A deux mètres près de moi, un gars dans la voiture blanche près du chauffeur a dit : ’C’est lui là’’ et tout à coup, il a essayé de m’attraper par le t-shirt arrière, mais par réflexe, j’ai pu éviter son bras. Après m’avoir raté, ils se sont arrêtés juste après les rails. Je me suis arrêté juste 5 minutes   et j’ai rebroussé chemin jusqu’au carrefour pour emprunter un taxi moto et foncer chez moi car c’était la solution pour moi. C’est ainsi que j’ai indiqué ma destination au conducteur en lui faisant croire que je suis malade et je devais prendre d’urgence. Je n’ai rien dit au gars pour ne pas lui faire douter et refuser de me prendre. Pendant ce temps, eux aussi voulaient redescendre à Taouyah. C’est en ce moment que le taxi-moto et moi, sommes montés en vitesse. Quand ils m’ont reconnu, ils ont tenté de me poursuivre mais j’ai dit au conducteur de faire vite sans rien lui dire. Arrivé à mon carrefour, nous avons emprunté une ruelle non bitumée. Voici comment j’ai pu les échapper», explique Aly Bongo Leno.

Notre confrère avoue n’avoir pas pu dévisager ses ravisseurs, donc il serait très difficile pour lui d’indexer une personne. Néanmoins, ce lundi 09 avril,  Léno  a porté plainte contre X pour tentative d’enlèvement.

Mamourou Sonomou

666484523

 

Facebook Comments

103total visits.

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*