Flash-Info

Indemnisation des victimes de manifestations : Cellou Dalein répond à Lansana Kouyaté !

Elh Cellou Dalein Diallo

Ce mercredi, 4 avril 2018 l’opposition républicaine a ténu une rencontre au QG de l’UFDG.
En marge de cette rencontre, Elhadj Cellou Dalein Diallo a réagi aux propos du président du parti PEDN Lansana Kouyaté qui, dans une émission chez nos confrères d’Espace fm a souhaité que le chef de file de l’opposition renonce à son budget pendant une année pour indemniser les victimes des pillages économiques lors des manifestations.

« Cette indemnisation n’a pas qu’un volet matériel et financier, c’est aussi un soutien moral. Lorsque l’Etat qui est chargé de la protection des citoyens constate qu’il a failli à sa mission, qu’il n’a pas pu assurer la sécurité des citoyens, notamment lors des manifestations pacifiques, décide de soulager des victimes, ce n’est pas le montant qui est important. Ça signifie que celui qui avait la responsabilité d’assurer la sécurité des citoyens, quelques soient les motifs, vienne exprimer sa compassion à la famille et lui apporte quelque chose ! C’est ça le sens de l’indemnisation. C’est cette assistance qu’on a demandé », a déclaré Mamadou Cellou Dalein Diallo.

D’après lui, les militants de son parti UFDG savent qu’avec ou sans le budget de chef de file, il fait ce qu’il peut.

La preuve dit-il, « Lorsqu’on nous a attribué des frais de réparation de nos domiciles qui avaient été violés en septembre 2009, le fonds que j’ai reçu, je l’ai mis à la disposition d’une ONG humanitaire pour assister les victimes. Et, je suis toujours au chevet des gens, dans les familles des victimes pour apporter ce que je peux. Ce n’est pas pour rien que cette confiance entre le leader de l’UFDG et sa base est restée constante malgré toutes les tentatives de discrimination. Donc avec ou sans le budget du chef de file je fais le maximum de ce que je peux pour apporter ma solidarité, mon soutien, ma compassion à ceux qui sont victimes ».

Selon le président de l’UFDG c’est l’Etat qui a failli à sa mission : « le Président de la République est le Président de tous les Guinéens. L’Etat a failli dans sa mission et il montre sa solidarité avec les victimes en posant cet acte. Mon assistance financière personnelle à ces victimes ne résout pas ce problème. Je le fais avec mes maigres moyens et tout ce que je reçois, les familles savent ».

Thierno Amadou Oury BALDE

Facebook Comments

314total visits.

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*