Flash-Info

« Il y a des promoteurs d’un troisième mandat », dénonce Elie Kamano

Conformément aux dispositions de l’article 27 de la Constitution guinéenne du 07 Mai 2010, « le président de la république est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois. En aucun cas, nul ne peut faire plus de deux mandats consécutifs ou non ».
Mais dans la réalité politique, certaines déclarations laissent croire que le chef de l’Etat ambitionne sa candidature pour la présidentielle de 2020.
Si Alpha Condé entretien ce que l’on pourrait qualifier de flou par rapport à un éventuel troisième mandat, la mouvance présidentielle se projette déjà au tripatouillage de la Constitution.
Hormis les politiques, les artistes s’invitent dans le débat.
Pour le reggae man Elie Kamano qui s’est exprimé récemment chez nos confrères de la radio France internationale (RFI): « Il y a des promoteurs de ce tripatouillage constitutionnel, de ce troisième mandat qui ont commencé déjà à élever la voix, et pas des moindres ».
« Il y a au sein du gouvernement, au sein de la mouvance même du parti du président, des gens qui commencent à demander déjà au président ouvertement de faire un troisième mandat et le président ne dit rien », dénonce-t-il.
L’artiste constate qu’Alpha condé réagit de façon impulsive quand il lui est posé des questions liées au troisième mandat : « Qu’est-ce qu’on déduit de tout cela ? On se dit que le président a sûrement envie de briguer un troisième mandat », affection-t-il.
Moi si on m’arrête pour avoir dénoncé les promoteurs du troisième mandat dit-il, « c’est parce qu’ils ne veulent pas qu’on en parle. S’ils ne veulent pas qu’on en parle c’est parce qu’ils ont un agenda caché ».

Mamourou Sonomou

666484523

Facebook Comments

381total visits.

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*