Flash-Info

Guinée : le personnel de l’administration parlementaire sollicite sa ‘‘couverture sociale’’ à la CNSS

Claude Kory Koundiano, président de l’Assemblée Nationale Guinéenne

Le personnel de l’Administration parlementaire a sollicité de l’Assemblée Nationale ce jeudi 11 janvier 2018 une garantie sociale en termes d’assurance des travailleurs à la caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS).

C’était à l’occasion d’une cérémonie de présentation des vœux de nouvel au président de l’Assemblée nationale, Honorable Claude Kory Kondiano.

Rappelant les responsabilités des travailleurs dans l’accompagnement des députés avec un sens élevé de professionnalisme, de loyauté et de neutralité, Hadja Mata Gadjigo, cheffe de division des ressources humaines, a formulé au nom du personnel parlementaire ses doléances. Ce, pour qualifier davantage les travailleurs qui représentent des assistants parlementaires.

Dans cette dynamique, Hadja Mata Gadjigo a cité « la participation du personnel parlementaire dans les missions des députés, la tenue de rencontres régulières d’information avec le Bureau de l’Assemblée et l’affiliation des travailleurs à la caisse nationale de la sécurité sociale ».

De son coté, le Président de l’Assemblée nationale, qui a été présenté des vœux de nouvel an ainsi qu’à l’ensemble des députés et à leurs familles respectives par le personnel de l’administration parlementaire, s’est réjoui en ces termes : « je remercie le personnel pour l’initiative et je formule au nom de du Bureau de l’Assemblée et des députés, les vœux de nouvel an à tous les travailleurs dans un environnement de paix et de concorde sociale ».

Ensuite a reconnu Claude Koy Kondiano, « c’est bien grâce à vous qu’on a été félicité puisque le travail qui a été abattu l’a été grâce à votre participation active », a souligné le Chef du parlement.

Il a tout naturellement exhorté le personnel « à redoubler d’efforts et d’ardeur ».

S’agissant de l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel de l’administration parlementaire qu’il demande « à redoubler d’efforts et d’ardeur », le Président a fait une mise au point : « à mon arrivée, j’avais insisté pour qu’on améliore vos conditions de vie et de travail. Par rapport au passé, il y a un grand écart entre ce que certains d’entre vous recevaient dans le passé et maintenant. Aujourd’hui, il faut que vous sachiez que vous avez des conditions financières de travail supérieures à celles des agents de la fonction publique ».

« Nous allons essayer de faire mieux par rapport aux possibilités financières qui sont les nôtres par rapport aux salaires qui sont actuellement versés. Mais, nous allons le faire de façon rationnelle. S’agissant de la réorganisation et l’assainissement du fichier du personnel, certains disaient, parlant de moi, non, il va se fatiguer, il faut le laisser faire…aujourd’hui, c’est moi qui suis en train de vous changer pour l’intérêt de la Guinée. Et non le contraire », a expliqué le premier responsable du parlement guinéen, avant d’en ajouter cette promesse :

« vous serez classés par catégorie et échelon. Si vous êtes performants, on vous organisera des concours pour passer à la catégorie supérieure. Ce travail est en cours. Avant la moitié de cette année, des décisions seront prises. Le statut et l’organigramme sont en cours d’examen. Avant notre départ, nous voulons que cette Assemblée soit semblable au moins aux pays de la sous-région ».

De même, a indiqué Claude Kory Kondiano au personnel de l’administration parlementaire,  « ce que nous allons exiger de vous lorsque vous serez classés et postés selon votre profil, on ne fera pas les choses comme par le passé. Je vais être très exigeant. On va étudier le profil de chacun de vous avant de vous classer aux postes que vous méritez. Acceptez d’évoluer sur cette logique avec nous ».

A partir de maintenant et une fois cette classification a-t-il rassuré, « on exigera de vous le professionnalisme. Le statut du personnel est en cours d’examen. Vous devez observer la neutralité. Vous ne pouvez pas être à l’Assemblée nationale et travailler ailleurs… ».

Thierno Amadou Oury BALDE

Facebook Comments

60total visits.

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*