Flash-Info

Délestage électrique à Conakry : le ministre Taliby Sylla donne les raisons !

Ministre guinéen de l’energie

Le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla et la direction de l’EDG étaient devant la presse le lundi, 08 Janvier 2018 à Conakry. Cela pour expliquer les causes du délestage dans lequel la capitale guinéenne (Conakry) est plongée depuis quelques temps et surtout, répondre à la campagne de rumeurs qui circulent actuellement au tour de la perturbation dans la déserte  du courant électrique sur la ligne interconnecté, qui alimente les villes de Fria, de Dubreka, de Conakry,  de Coyah, de Forécariah  de Kindia, de Mamou,  de Dalaba,  de pita  et de Labé. Parce qu’à travers des rumeurs, on nous apprend qu’il y a cette crise, parce que les tribunes de kaleta seraient fabriquées en chine (ne sont pas des bonnes machines qui seraient arrivées à Conakry).

D’ailleurs ces tribunes sont en pannes mais aussi, il y a des créances de l’Etat (300 milliards de francs guinéens) dans l’approvisionnement de l’EDG en mazoute.

A cela s’ajoute par exemple le paiement partiel des arriérés de  l’EDG au titre de la subvention  des sociétés sous traitant.

Pour répondre à toutes ces questions, Ckeick Taliby Sylla indique aux journalistes dans son introduction  qu’il n’a pas organisé cette rencontre pour se faire plaire.

« Aujourd’hui, le barrage de Kaléta ne fonctionne pas pendant la journée. C’est Garifiri qui fonctionne pour envoyer de l’eau au niveau du barrage Kaléta et c’est cette eau qui est accumulée pour atteindre la cote 110 mètres pour n’est pas provoquer la cavitation que je vous parlais. Dès que la cote 110 est atteinte, EDG appelle Kaléta pour lui dire d’envoyer le courant à partir de 18 heures. Tout le monde sait que 18 heures, c’est l’heure de pointe », explique ministre Cheick Taliby Sylla, avant d’affirmer que le manque d’eau est un problème fondamental lié au délestage qu’on constate aujourd’hui. Selon le ministre, pour corriger cet état de fait, il faut mettre en place les thermiques. « Et c’est ce qu’on fait », ajoute-t-il.
Concernant la construction du barrage de Kaleta avec des tribunes qui ne sont en normes, Cheick Taliby informe qu’on ne construit pas une tribune au hasard.

« C’est un mastodonte que vous avez à Kaleta, qui prend 500 millimètres d’eau par seconde.  Nous étions à Yokohama (Japon) ensemble avec  Naby Camara (Journaliste) quand les japonais nous ont proposé de visiter une tribune chinoise  d’un central construite par les tribunes chinoises mais, la délégation guinéenne  n’a pas accepté ce choix. Ensuite, ils nous ont proposé des tribunes Toshiba  et des tribunes Aston, que nous avons essayé  jusqu’à 160%. Quand on a lancé Kaleta avec ces tribunes, au départ il y avait du courant partout. Donc, les groupes de Kaleta n’ont aucun problème… »,a indiqué Cheick Taliby Sylla aux journalistes.

Daouda Yansané

Facebook Comments

39total visits.

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*