FLASH INFO

Energie et Hydraulique : Des jeunes ingénieurs de retour de la Chine reçus par le ministre Cheick Taliby Sylla

Conakry le 18 Février 2019 – Le ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique s’est entretenu ce lundi, avec une trentaine de jeunes ingénieurs de retour au pays après avoir bénéficié pendant dix-huit mois d’un stage de formation pratique en Chine.

Cette cérémonie a connu la présence du Directeur Général de Souapiti, mais aussi de l’ensemble des acteurs de China Water Electric la société chinoise en charge de la construction barrage hydroélectrique de Souapiti.

La République de Guinée et la Chine collaborent étroitement depuis plusieurs dizaines d’années dans le domaine de la formation. Cette parfaite collaboration à favoriser l’envoi de jeunes recruter dans les filières de l’ingénierie issues des institutions d’enseignements du pays, pour faire face au besoin crucial de main-d’œuvre local dans le cadre de la gestion des barrages hydroélectriques de Kaléta et Souapiti.

Pour le ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique, le retour de ces jeunes marque la fin d’un processus de formation entamé en 2014, avec l’intervention du Président de la République Alpha Condé qui ne cesse de dire que nombreux sont les entreprises installées en Guinée qui ne collaborent pas avec les jeunes du pays, dû notamment au manque de formation adéquate.

Selon Cheick Taliby Sylla, c’est pour pallier à cette inquiétude du Chef de l’État, qu’un programme présidentiel de formation de jeunes ingénieurs dans le secteur de l’électricité a été initié pour former les jeunes Guinéens dans le cadre de Kaléta et Souapiti et un montant de 250 000 dollars a été dédié à cette formation.

Conformément à cette volonté du Président Alpha Condé, le département en charge de l’Énergie et de l’Hydraulique s’est investi dans la formation de plus de 1000 jeunes : « Ces jeunes ont été les artisans du barrage hydroélectrique de Kaléta aux côtés de nos amis chinois et aujourd’hui ils œuvrent au quotidien pour la finalisation des travaux de Souapiti qui aura une puissance installée de 450 MW ».

Il faut préciser que ces jeunes ingénieurs qui rentrent de la Chine seront très prochainement déployé sur les différents sites pour qu’ils mettent leur savoir-faire au service du barrage hydroélectrique de Souapiti.

 

La Cellule de Communication du Gouvernement

 

Facebook Comments

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*