FLASH INFO

William Fernandez se fait entendre : « Le ministre Bouréma Condé n’a pas le droit de prendre une décision de reprise des élections »

« Il y a eu  une élection suivie d’une pagaille sur les résultats sortis des urnes, mais l’adversaire de M. Kalémodou Yansané n’a pas protesté. Le ministre de l’administration du territoire sort pour dire que les élections sont à reprendre. Il n’a pas le droit ».

Ces propos du représentant du ministère public le procureur interviennent à un moment où la bataille pour le contrôle de la mairie de Matoto est encore pendante.

Le magistrat du parquet a estimé que dans le recours introduit par Kélémodou Yansané à la Cour Suprême les autorités relevant de l’exécutif ne sont pas fondées en droit d’annuler une élection.

 « Le ministre Bouréma Condé n’a pas le droit de prendre une décision de reprise des élections à la mairie de Matoto », a déclaré le procureur Fernandez chez nos confrères d’africaguinee.com.

Mais a-t-il précisé, « la Cour Suprême  n’a aucune compétence en matière électorale ».

A l’en croire, toutes les crises sociopolitiques résultent souvent de la violation des lois de la République.

« Que les gens sachent quand ils occupent une fonction quelles sont leur limites », a-t-il lancé.

Thierno Amadou Oury BALDE

Facebook Comments

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*