FLASH INFO

Fièvre Lassa en Guinée : Dr Sakoba Kéita estime qu’il est trop tôt de l’affirmer

L’Agence National de la Sécurité Sanitaire (ANSS) a tenu une conférence de presse, le lundi  04 février 2019 à son siège à Kaloum. C’était pour donner d’amples informations sur la fièvre Lassa qui a été détectée dans la préfecture de Mamou.

« La semaine dernière, les autorités sanitaires de la préfecture de Mamou ont saisi l’ANSS de la réception dans leurs locaux d’un citoyen en provenance de Kissidougou et qui présentait des signes d’hémorragie. Les échantillons qu’ils ont prélevé de ce citoyen ont révélé la présence du virus de la fièvre Lassa. Une nouvelle qui commence à créer la psychose chez les citoyens, sachant bien que le pays vient de sortir de la crise à virus Ebola », a rappelé le Directeur général de l’Agence National de la Sécurité Sanitaire.

Devant les hommes  de medias, le directeur général de l’Agence National de la Sécurité Sanitaire ANSS, a indiqué  qu’il est trop tôt d’affirmer que c’est une épidémie : « Pour le moment on évite d’employer le mot épidémie, car l’épidémie touche plusieurs personnes. Comme c’est le seul cas confirmé, nous avons décidé d’envoyer une équipe d’investigation sur le terrain à partir d’aujourd’hui (lundi 4 février), à Mamou et à Kissidougou à la recherche de cas cachés. Nous avons donné six jours pour qu’ils puissent nous dire s’il y’a des cas cachés et faire des prélèvements pour qu’on puisse voir si c’est l’unique qu’on a eu ou s’il y’a d’autres cas qu’on n’a pas encore notifié. C’est à l’issu de ça que nous allons communiquer notre investigation à travers les medias pour qu’on sache si c’est une véritable épidémie ou des cas isolés ou sporadiques que nous avons pu enregistrer ».

Reçu le 28 janvier à l’hôpital de Mamou ce cas confirmé est décédé le 29 janvier. Toutefois l’équipe sanitaire a pris toutes les dispositions nécessaires pour consulter les personnes qui à ses côtés « on a mené nos actions de santé publique, d’abord notre agent qui l’a reçu pensait à un cas d’Ebola donc ils ont pris toutes les mesures notamment le recensement des contacts, l’assainissement et même la désinfection des locaux tant au niveau de l’hôpital qu’au niveau du domicile et son enterrement a été accompagné pour qu’on puisse prendre moins de risque de propagation ».

La fièvre Lassa est une maladie virale que l’on trouve en Afrique de l’ouest. Elle se manifeste par la fièvre, des nausées des vomissements etc., et se transmet à l’être humain principalement par le contact direct avec les rats, ou par contact indirect avec les aliments et articles ménagers contaminés par des urines ou des matières fécales de rat.

Pour prévenir cette maladie, Dr Sakoba Keïta conseille aux citoyens : « Eviter les sujets malades et les conduire à l’hôpital, se laver les mains, en conservant la nourriture dans des récipients fermés par un couvercle, en gardant propre le domicile pour éviter l’intrusion des rats, en cuisant soigneusement les aliments… ».

Enfin, Dr Sakoba Keïta invite les citoyens au calme et à respecter les mesures préventives pour éviter que cette maladie se propage dans le pays.

Mamourou Sonomou

620446387

Facebook Comments

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*