FLASH INFO

Ouverture du 6 ème congrès national de l’USTG : Louis M’Bema Soumah appelle à l’unité d’action syndicale  

LOUIS M’BEMBA SOUMAH

Le 6ème congrès de l’USTG (Union Syndicale des Travailleurs de Guinée) s’est ouvert ce lundi 19 novembre à Conakry.

L’avènement qui abrite la salle des congrès du palais du peuple se poursuivra jusqu’au 22 novembre prochain.

Mais l’engouement qu’il suscite déjà est sans commentaire. Puisqu’il a été marqué par la présence d’Aboubacar Soumah du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) accompagné d’Abdourahmane Sanoh de la Plate-forme des Citoeyns Unis pour le Développement (PCUD).

Dans son discours, le secrétaire général sortant de l’USTG Louis M’Bemba Soumah a invité ses camarades syndicalistes à la mobilisation.

Selon lui, « le syndicat est une famille, et une famille. Et pour qu’elle fonctionne bien, il faut qu’elle soit unie et solidaire ».

« Vous savez, la politique, actuellement, c’est diviser pour régner. On a tenté de nous diviser, mais, je crois qu’avec l’aide de Dieu, ça n’a pas marché. Tous ceux qui étaient partis, sont tous revenus dans la famille, grâce à Dieu. Heureusement, mes chères sœurs et frères, l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée, est une centrale syndicale de dialogue, de paix, de quiétude sociale et de participation au développement », a déclaré le secrétaire général sortant de l’USTG.

A l’en croire, l’USTG sollicite ardemment la consolidation de la solidarité syndicale de toutes les organisations pour une seule unité d’action. Cela pourra garantir explique-t-il, la sauvegarde des droits fondamentaux, la protection et la garantie des emplois, en privilégiant le dialogue franc et sincère pour des intérêts réciproques.

« Nous réitérons, par un appel pressant au gouvernement, l‘ouverture des négociations flexibles avec nos frères du SLECG pour une sortie rapide de la crise dans le souci du respect du droit à l’éducation, la formation des élèves et des étudiants », a interpellé Louis M’Bemba Soumah.

 

Thierno Amadou Oury BALDE

Facebook Comments

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*