FLASH INFO

Cellou Dalein Diallo dans les familles des victimes : « Il faut prendre courage, Dieu va venir à notre secours »

CELLOU DALEIN DIALLO

Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo et sa suite ont  visité ce samedi, 10 novembre 2018, les familles des personnes tuées le mercredi dernier en marche de la ville-morte appelée par l’opposition républicaine.

Après la famille de la victime Alimou BALDE qui a été  la première étape de sa visite, le chef de file de l’opposition guinéenne accompagnée d’une forte délégation s’est dirigé chez la deuxième famille victime de la tuerie par balle de son fils Mamadou Béla BALDE.

Là aussi, Cellou Dalein Diallo s’est montré abattu moralement par l’injustice dont les citoyens sont victimes.

Après avoir présenté ses  condoléance au nom de l’opposition républicaine qu’il dirige, l’apposant farouche d’Alpha Condé s’est nouveau radicalisé dans sa lutte : « Nous sommes là pour compatir avec la famille la plus proche, les voisins, les amis et les copains de Bela et les adresser nos condoléances. Leur dire que la douleur qui leur frappe est une douleur partagée. Lorsqu’on a vu l’image de Béla abattu, c’est difficile. Mais on n’a pas le choix, on doit continuer la lutte pour qu’une société juste  soit en Guinée et que les guinéens soient plus solidaires et fraternels et pour qu’on ait un Etat responsable soucieux de la sécurité et du respect de la dignité de tous les citoyens sans aucune discrimination. C’est ce combat aujourd’hui que nous sommes entrain de mener ».

« Nous continuerons le combat. La victoire n’est pas lointaine. Je vous assure que Dieu va venir à notre secours. Parce que nous sommes animés de bonnes intentions et nous sommes victimes d’injustice et de l’insécurité créée par ceux qui sont chargés d’assurer la sécurité des citoyens. Vraiment, il faut prendre courage », a-t-il indiqué.

Pour calmer les ardeurs et réaffirmer son soutien, le président de l’UFDG dira aux familles éplorées : « Nous sommes des croyants et nous savons que la vie appartient à Dieu qui peut la retirer quand il veut et la donner quand il veut. On ne souhaite pas de manière arrogante que des gens qui sont chargés d’assurer la sécurité prennent leurs armes et abattent des pauvres citoyens et tuent des jeunes. C’est triste, (…) »

« On sait qu’aucune enquête ne sera menée. Les responsables ne seront jamais interpellés. Alors, nous serons obligés de rester courageux. Il ne faut pas que ces gens là meurent pour ne rien. Nous devons continuer le combat », a martelé Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition guinéenne.

A rappeler qu’en dehors de l’opposition républicaine, la société civile dont le CNOSCG de Dr Dansa Kourouma et la PJDD  d’Ibrahima Aminata Diallo a également rendu visite aux parents des victimes.

Thierno Amadou Oury BALDE

Facebook Comments

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*