FLASH INFO

Conakry : l’EDG s’active dans la lutte contre la fraude

Pour mettre fin à la fraude au niveau de l’électricité de guinée (EDG), le ministère de l’énergie et de l’hydraulique en collaboration avec la banque mondiale a organisé un séminaire ce jeudi 12 juillet 2018, en présence de plusieurs cadres du département. L’objectif était de former les techniciens de ce secteur stratégique de stopper les branchements clandestins.

Dans sa communication, Abdenbi Attou, administrateur général de l’électricité de guinée(EDG) a indiqué que la lutte contre la fraude constitue aujourd’hui  un enjeu majeur pour l’avancer  des projets entrepris dans  le secteur de l’électricité  et généralement pour le développement économique de la Guinée : « Bon nombre de reforme sont en cours pour redresser le secteur de l’électricité. D’ailleurs le contrat de gestion entre le groupement veolia et l’Etat depuis 2015, est un élément parmi le dispositif qui sont en place, il est important de relever que parmi les difficultés rencontrés au de la  réticence pour la mise en place de certaines actions, c’est la lutte contre les branchements clandestins, des  sous abonnements et la consommation non enregistrés de l’électricité ».

« Il faut savoir qu’aujourd’hui les pertes techniques et commerciales d’EDG globalement sont actuellement dans l’ordre de 35% dont la réduction dans le temps est un des leviers importants et structurant du redressement opérationnel tel que prévu dans le plan de redressement interne  d’EDG,   qui était prouver  par les autorités compétentes. La lutte contre la fraude est donc, une condition indispensable au  redressement commercial d’EDG. Nous avons récemment mené une enquête pour estimer le nombre d’abonner, suite a un recensement sur une zone pilote pour estimer le nombre effectif  dans une zone, celle de lambanyi.  Il s’est  a avéré que les 50 milles consommateurs  dont  à peu prêt  1/3 seulement  étaient effectivement  abonnés à EDG ».

 Convaincu de l’importance du secteur énergétique dans le développement d’un pays, le représentant du ministre de l’énergie de l’hydraulique, Sékou Sanfina Diakité, Secrétaire général  a dit en ces termes : «  Je voudrais vous rappeler que  le président de la république dans son programme de société de 2010 a pris entre autres comme priorité, l’amélioration de l’accès des populations guinéennes à l’électricité ».

Mamourou Sonomou

Facebook Comments

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*